Quand le second arrive premier

Barrichello remporte son 1er GP de la saison

Installé en pole position, Barrichello n’en a pas profité. Trulli et Raïkkonen prenaient un super départ et creusaient rapidement l’écart. Alors que le Brésilien signait le meilleur tour en course, la voiture de sécurité rentrait pour la première fois en piste à cause de débris provenant de la McLaren de Coulthard. L’Ecossais rentrait au stand en compagnie des deux Toyota. Déchaîné, Barrichello dépassait Raïkkonen mais un évènement extrêmement rare intervenait. Au 7e tour, un spectateur débarquait sur la piste entraînant pour la seconde fois l’entrée de la voiture de sécurité. Cet épisode inattendu provoquait un retour général au stand et surprise, Da Matta et Panis se retrouvaient en tête devant Coulthard alors qu’Alonso et Michael Schumacher repartaient en milieu de peloton.
Au 16e tour la voiture de sécurité libérait les monoplaces, la course pouvait reprendre ses droits et Da Matta, habitué des départs lancés conservait l’avantage. C’était une jolie pagaille dans le peloton et les attaques se multipliaient à tous les niveaux. Panis et Coulthard cédaient à la mi-course puis Raïkkonen reprenait la tête en profitant du ravitaillement de Da Matta. Barrichello et Montoya, bien placés, suivaient le Finlandais. Profitant de leur ravitaillement respectif, le Finlandais et le Brésilien prenaient à tour de rôle la première place devant mais la pression de Barrichello sur la McLaren était intense et le Brésilien arrivait à ses fins au 42e tour après une légère erreur de Raïkkonen.C'est manifestemnt l 'heure de pointe des ravitaillements Les 18 derniers tours allaient être une formalité pour Barrichello qui stabilisait l’écart à une dizaine de secondes avant de contrôler le retour de ses adversaires. Raïkkonen qui espérait reprendre un maximum de points à Michael Schumacher commettait une nouvelle erreur devant Montoya. Le Colombien s’emparait alors de la deuxième place pendant que Michael Schumacher dépassait à tout va, il remontait à la 4e place après une superbe passe d’arme avec Trulli. Le pilote Renault ne résistait pas plus à Coulthard (5e) et devait se contenter finalement de la 6e place pendant que son coéquipier Alonso était contraint à l’abandon. Da Matta, 7e et Button, 8e étaient récompensés de leur belle course alors que Ralf Schumacher terminait à la porte des points devant Villeneuve. Auteur de la pole position et du meilleur tour en course, Barrichello avait bien mérité sa victoire. Après ce 11e Grand Prix de la saison, Michael Schumacher et Ferrari conservaient la tête des Championnats du Monde pilotes et constructeurs.

Le départ

Départ canon por TrulliA l'heure du départ, aucune surprise. Sous le soleil, toutes les monoplaces s'alignent sur la grille sans connaître visiblement de problème technique. A l'extinction des feux, le « poleman », Rubens Barrichello, semble légèrement oublier de réagir, à l'inverse de Jarno Trulli. L'Italien, très vif, est à la limite du faux départ, ce qui lui permet de prendre d'emblée la tête de la course. Au premier virage, il devance Kimi Räikkönen, troisième temps des qualifications, mais lui aussi plus prompt à s'élancer que « Rubinho ». En fond de grille, la Sauber-Petronas de Heinz-Harald Frentzen s'ébroue dans un grand nuage de fumée mais parvient à poursuivre sa route. Les Jaguar-Cosworth rencontrent, elles aussi, des difficultés, Mark Webber se retrouvant immobilisé sur la grille.

La perf' du week-end

Cristiano Da Matta et Olivier Panis ont terminé, respectivement, aux septième et onzième rangs d’un Grand Prix d’Angleterre mouvementé. Le duo a même mené la course pendant quelques tours, après qu’un individu n’ait fait irruption sur la piste, provoquant l’intervention de la voiture de sécurité. Alors que l’ensemble du peloton en profitait pour repasser aux stands, les deux Toyota restaient en piste et se retrouvaient en tête, le Brésilien devant le Français.
Da Matta a connu son heure de gloire Da Matta a ensuite tenu la McLaren de Raikkonen en respect pendant une quinzaine de tours, avant de ne rentrer effectuer son deuxième ravitaillement et de ressortir dans le peloton, dans les points.
En vedette au début du week-end, Olivier Panis a, finalement, été éclipsé par son équipier. Qualifié au treizième rang, le Français n’a pu rentrer dans les points, après avoir résisté un temps aux McLaren de Raikkonen et Coulthard, pour la deuxième place. L’objectif annoncé était de marquer des points. Da Matta septième, le contrat est rempli, avec, en prime, la joie pour Ove Andersson de voir ses deux monoplaces mener la course.
« C’est fantastique de terminer septième et de ramener deux points suplémentaires, portant notre capital à sept. Ce résultat est important pour notre progression dans le championnat et reflète notre compétitivité actuelle », commentait-il. « Nous avons mené la course pendant 18 tours, presque un tiers de la course, et c’était incroyable de voir Toyota aux première et deuxième places d’un Grand Prix. Cristiano a été brillant tout au long de la course, tout comme Olivier, qui a conservé la troisième place alors que Cristiano était en tête. L’équipe a été magnifique et s’est assuré que nos ravitaillements se passent à la perfection », commentait Andersson.

Le film de la course

Tour Fait marquant
1 Survolté, Fernando Alonso tente de doubler Michael Schumacher par l'extérieur mais se fait tasser par l'Allemand. Obligé de freiner brutalement, l'Espagnol se fait passer dans la foulée par David Coulthard. Le spectacle est au rendez-vous.
6 Incident rare et surprenant : la partie de la McLaren destinée à protéger les vertèbres cervicales de David Coulthard, un élément en forme de fer à cheval, se détache et retombe sur la piste. La voiture de sécurité entre en piste l'espace de deux tours, supprimant tous les écarts. Les deux Toyota en profitent pour ravitailler.
10 Grâce à un dépassement très propre, effectué à l'extérieur de la trajectoire idéale, Rubens Barrichello reprend la deuxième place à Kimi Räikkönen.
12 Hallucinant ! Un spectateur pénètre sur la piste. Prévenus, les pilotes ralentissent alors que la voiture de sécurité revient contrôler les monoplaces. Nombreux sont ceux qui décident de rentrer aux stands. Résultat, les deux Toyota de Da Matta et Panis se retrouvent en tête...
16 La safety-car laisse la course repartir. Kimi Räikkönen en profite pour passer Jarno Trulli, puis David Coulthard. Il se retrouve troisième, juste derrière les Toyota.
17 Très logiquement, Räikkönen passe Panis alors que, un peu plus loin, Rubens Barrichello et Ralf Schumacher se livrent un duel d'anthologie. Le Brésilien parvient finalement à subtiliser la sixième place au pilote Williams. Michael Schumacher, lui, est 13e !
27 Jarno Trulli est passé par Juan Pablo Montoya et se retrouve septième. Michael Schumacher se bat de son côté avec la BAR-Honda de Jacques Villeneuve.
30 Cristiano Da Matta rentre aux stands pour ravitailler. Il repartira en sixième position. Kimi Räikkönen prend la tête de la course alors que Panis est passé successivement par Barrichello, puis Montoya. Il se retrouve cinquième. Quant à Michael Schumacher, il parvient enfin à dépasser Villeneuve.
35 Kimi Räikkönen rentre à son tour aux stands pour un arrêt de 10 secondes. Rubens barrichello bascule en première position. Räikkönen est désormais cinquième.
40 Tout le monde a ravitaillé à deux reprises. A ce petit jeu des tactiques, Kimi Räikkönen a pris la tête devant Rubens Barrichello et Cristiano Da Matta.
42 Incroyable Barrichello ! Le Brésilien, formidable de pugnacité, passe Räikkönen en le poussant à la faute - un simple passage dans l'herbe - et devient le nouveau leader. Michael Schumacher est dixième.
44 Cristiano Da Matta ravitaille une troisième fois et repart en 7e position, juste derrière Michael Schumacher, ce dernier remontant doucement, mais sûrement. Barrichello, Räikkönen et Montoya sont à ce moment sur le podium.
48 Michael Schumacher dépasse JarnoTrulli et se retrouve quatrième.
49 Petite faute de Kimi Räikkönen, dépassé par Juan Pablo Montoya.
53 Fernando Alonso est contraint à l'abandon à la suite d'un problème mécanique.
60 Rubens Barrichello s'impose devant Montoya (2e), Räikkönen (3e), Michael Schumacher (4e),Coulthard (5e), Trulli (6e), Da Matta (7e) et Button (8e).

Classement final

1. R. Barrichello Ferrari 1h 28' 34" 554 2. J.P. Montoya Williams-BMW à 0' 05" 400
3. K. Räikkönen McLaren-Mercedes à 0' 10" 600
4. M. Schumacher Ferrari à 0' 25" 600
5. D. Coulthard McLaren-Mercedes à 0' 36" 800
6. J. Trulli Renault à 0' 43" 000
7. C. Da Matta Toyota à 0' 45" 000
8. J. Button BAR-Honda à 0' 45" 400
9. R. Schumacher Williams-BMW à 0' 58" 00
10. J. Villeneuve BAR-Honda à 1' 03" 500
11. O. Panis Toyota à 1' 05" 200
12. H-H Frentzen Sauber-Petronas à 1' 05" 500
13. R. Firman Jordan-Ford à 1 tour
14. M. Webber Jaguar-Cosworth à 1 tour
15. J. Verstappen Minardi-Cosworth à 2 tours
16. J. Wilson Minardi-Cosworth à 2 tours
17. N. Heidfeld Sauber-Petronas à 2 tours